Développez en natif pour Android avec Qt 5.1

Cet article a été écrit en 2013 pour Qt 5.1. La version actuelle est Qt 5.4.1. J’utilise actuellement Qt pour Android et ce tutoriel semble globalement à jour (je n’ai pas vérifier dans les détails). Cependant, n’hésitez à consulter la dernière version de la documentation : Qt Android (dev).

Qt 5.1 vient de sortir en version finale, avec le support (partiel) d’Android et iOS (il était déjà possible de porter sur Android avec Qt 4.8 et le projet Necessitas). Je profite de l’occasion pour mettre à jour cet article pour la version Windows de Qt 5.1 pour Android. Je ferai bientôt un article sur le port iOS, Raspberry Pi et OUYA (Android).

Vue d’ensemble

Je n’avais pas testé Qt sur Android depuis quelques temps, en fait depuis Qt 4.8 et Necessitas. Du coup, j’ai découvert le portage Android dans Qt 5.1 en même temps que je prenais des notes pour cet article. Comme base de travail, je suis parti des pages de documentation de Qt (Qt 5.1 – Android support) et de Qt Creator (Qt Creator 2.8 – Connecting Android Devices). L’utilisation de Qt sur Android nécessite l’installation de plusieurs outils :

  • la version de Qt 5.1 pour Android : ok, on s’y attendait un peu. Contient la bibliothèque complète et Qt Creator ;
  • le kit de développement (SDK) pour Android : permet de créer des applications Java pour Android et un simulateur pour tester ses applications ;
  • le kit de développement natif (NDK) pour Android : permet de créer des applications C++ pour Android ;
  • l’environnement de développement de Java (JDK), qui contient également l’environnement d’exécution (JRE). Par exemple OpenJDK pour Linux ou Oracle Java pour Windows. Ces kits sont nécessaire pour faire tourner le SDK Android ;
  • Apache Ant : pour faire beau. (bon ok, ce n’est pas que pour faire beau, ça sert au déploiement. Mais comme c’est un outil Java, je ne connais pas du tout).

Dans ce tutoriel, je vais montrer l’utilisation de Qt Creator, mais il doit être possible d’utiliser d’autres outils.

Installations

Installation de l’environnement de développement de Java

Pour commencer, il faut installer l’environnement de développement  de Java, en version 6 ou plus récente. Vous pouvez tester si Java est installé avec la ligne de commande suivante :

java -version

Vous pouvez également utiliser cette page de test, sur le site d’Oracle : Comment vérifier que Java fonctionne sur mon ordinateur ?

Sur Ubuntu, j’ai utilisé les paquets fournis par la distribution. Il faut donc juste taper ces lignes de commande :

sudo apt-get install openjdk-7-jre
sudo apt-get install openjdk-7-jdk

Pour Windows, j’ai utilisé le paquet  jdk-7u25-windows-x64.exe téléchargé sur le site Oracle Java (attention de bien prendre la version correspondant à votre système : 32 ou 64 bits).

Pour faire fonctionner Ant correctement, il faut ajouter le chemin du JDK dans les variables d’environnement PATH et JAVA_HOME :

PATH : C:\Program Files\Java\jdk1.7.0_25\bin
JAVA_HOME : C:\Program Files\Java\jdk1.7.0_25

Installation d’Apache Ant

Sur Ubuntu, même méthode, j’utilise les paquets de la distribution :

sudo apt-get -u install ant

Pour tester l’installation d’Apache Ant, vous pouvez taper la ligne de commande suivante :

ant -version

Sur Windows, j’ai téléchargé le paquet apache-ant-1.9.2-bin.zip sur le site Apache Ant et je l’ai décompressé dans un répertoire de travail pour Android. Il faut ensuite ajouter le répertoire bin dans la variable d’environnement PATH. Par exemple :

PATH : D:\Developpement\Android\apache-ant-1.9.2\bin

Installation du SDK Android

Pourquoi installer le kit de développement Java ?

Pour commencer, on peut se poser une question : pourquoi installer le kit de développement Java et le kit de développement natif et pas simplement ce dernier ? La réponse est simple : parce qu’on ne peut développer que en Java pour Android !

Ok…

Donc cela veut dire qu’il faudra utiliser le binding Java de Qt ? On ne parlait pas de développement C++ dans ce tutoriel ? Oui, pas d’inquiétude 😉 En fait, il y a un point à savoir sur les applications natives C++ sur Android. C’est une application Java qui appelle un « module » écrit en C++ (on utilise le terme « activité » en Java). Avec Qt, on va donc simplement créer notre code C++/Qt et Qt Creator va s’occuper de créer l’application Java qui appelle notre code. Ouf !

Installation

L’installation du SDK Android est simple aussi… puisqu’il n’y a pas d’installation à faire. Vous devez simplement télécharger le kit de développement pour Android et décompresser l’archive. Ce SDK contient les outils de développement Android, des plateformes de compilation, l’éditeur Eclipse ADT (Android Developer Tools, configuré spécialement pour Android), un simulateur Android pour tester ses applications.

Pour installer d’autres outils ou faire les mises à jour (faites-le lors de la première utilisation, pour être sûr que tous les paquets sont à jour), vous pouvez utiliser le SDK Manager. Celui-ci est disponible dans la racine du SDK, dans Eclipse ADT (dans Windows > Android SDK Manager) et sera disponible (après configuration) dans Qt Creator (dans Outils > Options… > Android > Démarrer le gestionnaire Android d’AVD).

Tester Eclipse

Comme je suis curieux et que j’ai envie de voir un peu comment fonctionne une application Java sur Android, j’ai testé Eclipse et Java sur Ubuntu. Ceux qui ne sont pas intéressés, vous pouvez passer directement à l’installation du NDK. Finalement, non. Faites quand même le test de l’installation du SDK avec Eclipse. Sous Windows, j’ai rencontré quelques problèmes, qui n’étaient pas signalés lors de l’utilisation de Qt Creator.

Pour cela, j’ai simplement suivi le tutoriel : Building Your First App (il faut reconnaître que la documentation est très claire et simple à suivre, même pour un développeur C++ comme moi). Allez dans le répertoire d’installation du SDK Android puis dans le répertoire eclipse/. Celui-ci contient un binaire eclipse, que vous lancez.

Si c’est la première utilisation d’Eclipse, il va falloir faire quelques réglages de configuration. En premier le Workspace (l’espace de travail d’Eclipse, dans lequel il range les fichiers). Personnellement, j’ai accepté toutes les valeurs par défaut.

Une fois qu’Eclipse est lancé, créez un nouveau projet de type « Android Application Project » dans Fichier puis Créer un projet. Un dialogue permet de donner un nom à votre application (c’est le nom qui apparaîtra sur le téléphone), la version minimale d’Android à prendre en charge et la version Android de destination. J’ai laissé par défaut. Vous pouvez ensuite choisir l’icône de l’application et le type d’activité. Choisissez BlanckActivity, qui va créer une activité « hello world ». Après quelques minutes (je ne vais rien dire sur la lenteur d’Eclipse…), un projet est créé, il contient quelques fichiers et répertoires. Les plus importants sont :

  • le fichier AndroidManifest.xml : contient les informations sur l’application, en particulier les versions minimales et ciblées de la plateforme ;
  • le répertoire res/layout/ : contient les interfaces de l’application, décrites dans des fichiers XML ;
  • le répertoire src/ : contient les sources Java du projet. Dans ce projet par défaut, il lance simplement une activité, qui affiche l’interface décrite dans le fichier XML de layouts/ ;
  • les répertoires res/drawable-xxx/ : contiennent les images de l’application.

Comme c’est une application Android, vous ne pouvez pas simplement la lancer comme une application de Bureau classique. Il existe deux méthodes : utiliser un simulateur ou déployer sur un téléphone.

Tester l’application sur simulateur

Pour cela, il faut dans un premier temps créer un simulateur. Le SDK Android est fourni avec un gestionnaire, permettant de créer différentes configurations pour le simulateur et de tester l’application sur plusieurs types de téléphone. Allez dans le menu Windows puis Android Virtual Device Manager. Dans le dialogue, créez un nouveau périphérique en cliquant sur « New », puis configurez selon le type de téléphone que vous voulez tester.

Par exemple, comme j’ai un téléphone Samsung Galaxy S1, j’ai choisi un écran 4″ en 480*800. Après la création du périphérique, lancez-le. Lancez ensuite l’application en ouvrant le fichier java (dans src/) puis en cliquant sur le bouton Run. Un dialogue « Run As… » s’ouvre pour choisir comment exécuter l’application. Choisissez Android Application. Normalement, l’application devrait se lancer.

Tester l’application sur téléphone

Bon, un simulateur, c’est bien, mais on aimerait avoir l’application sur un vrai téléphone pour tester. Ce n’est pas très compliqué non plus, mais il va falloir faire une manipulation sur le téléphone. Celle-ci permet d’activer les fonctionnalités de développement du téléphone, en particulier le Debug Mode USB et de déployer des applications via un câble USB.

Pour Android 4.2, allez dans les paramètres puis dans le menu « À propos » du téléphone. Cliquez plusieurs fois sur Numéro de build pour activer le mode développeur. Vous allez avoir un message confirmant le passage en mode Debug. Revenez ensuite à l’écran précédent et allez dans les options de développeur. Activez le mode Debug USB.

Pour les autres versions d’Android, vous pouvez consulter la page suivante : Run on a Real Device. Pour terminer, il suffit de brancher le téléphone sur l’ordinateur avec un câble USB puis de lancer l’application comme précédemment. L’application devrait se lancer sur le téléphone.

Installation du NDK Android

Rien de compliqué ici non plus, il n’y a pas d’installation à faire, il faut simplement décompresser l’archive.

Installation de Qt Android

Installation des binaires de Qt

Si vous n’avez pas encore installé Qt, le plus simple est d’utiliser l’installateur online de Qt 5. Si vous avez déjà installé, lancez l’outil MaintenanceTool (qui se trouve dans le répertoire d’installation de Qt. Le processus d’installation est classique, vérifier simplement que tous les binaires nécessaires pour Android seront installés (Android versions ARM ou x86).

Choix des paquets lors de l'installation de Qt (MaintenanceTool.exe)

Choix des paquets lors de l’installation de Qt (MaintenanceTool.exe)

Installation de Qt Creator 2.8

Pour Qt Creator, plusieurs versions sont disponibles

  • le Qt SDK est fourni avec Qt Creator 2.7.2 ;
  • les paquets en ligne (MaintenanceTool.exe) fournissent Qt Creator 2.7.0 ;
  • Qt Creator 2.8 est disponible dans un binaire séparé sur la page de téléchargement de Qt.

Sous Ubuntu, lors de mes premiers tests, j’avais utilisé une version développeur de Qt Creator 2.8, compilé moi-même. Sous Windows, j’ai testé la version fournie avec le SDK (2.7.2) dans un premier temps. Cependant, lorsque j’entrais les informations sur les Android SDK et NDK, Qt Creator devenait très très lent. Si cela vous arrive et que vous souhaitez continuer à utiliser Qt Creator 2.7.2, vous pouvez supprimer la configuration d’Android, en modifiant le fichier de configuration de Qt Creator (situé dans C:\Users\votre_login\AppData\Roaming\QtProject\QtCreator.ini) et en recherchant « [AndroidConfigurations] ». Si vous souhaitez continuer à tester le portage de Qt pour Android, je vous conseille d’installer Qt Creator 2.8 manuellement. Le problème de lenteur sera réglé.

Configuration de Qt Creator

Une fois l’installation finie, lancez Qt Creator. La première étape va être de configurer Android. Pour cela, allez dans le menu Outils puis Options. Dans la liste de gauche, allez dans Android, puis configurez les répertoires du SDK et du NDK. Cochez la case pour laisser Qt Creator créer (normalement) automatiquement les kits de compilation. Vérifiez sur les captures d’écran que vous avez bien la bonne configuration.

Exemple de configuration d'Android sur Ubuntu

Exemple de configuration d’Android sur Ubuntu

Exemple de configuration d'Android sur Windows

Exemple de configuration d’Android sur Windows

Exemple de configuration des compilateurs sur Windows

Exemple de configuration des compilateurs sur Windows

Exemple de configuration des versions de Qt sur Windows

Exemple de configuration des versions de Qt sur Windows

Exemple de configuration des kits sur Windows

Exemple de configuration des kits sur Windows

Il faut ensuite créer un périphérique pour le simulateur si ce n’est pas encore fait. Pour cela, cliquez sur le bouton Start Android AVD Manager.

avd manager

Liste des périphériques virtuels disponibles

Cliquez sur New pour créer un nouveau périphérique. Choisissez le type de Device (pour simuler mon Galaxy S, j’ai donc choisi un 4″ en 480*800). N’oubliez pas d’activer la prise en charge du GPU (Use Host GPU) pour que Qt puisse utiliser OpenGL ES.

new device

Exemple de configuration d’un nouveau périphérique virtuel (AVD)

Pour créer une application Qt, allez dans le menu Fichier puis Nouveau projet. Choisissez un projet compatible avec Android, par exemple « Application Graphique Qt » ou « Application Qt Quick 2 (élément de base) ». Vérifiez que le type de projet Qt choisi supporte bien Android (voir dans le cadre de droite « Plateforme supportée »)

Création d'un nouveau projet "Qt Quick 2 Application"

Création d’un nouveau projet « Qt Quick 2 Application »

Vous pouvez tester l’application créée avec Qt Desktop (donc sans utiliser le simulateur Android). Vous pouvez choisir la version du kit en cliquant bas à gauche sur l’icône d’ordinateur (juste au dessus du triangle vert).

Choix du kit Qt à utiliser pour compiler

Choix du kit Qt à utiliser pour compiler

Pour lancer l’application, cliquez sur le triangle vert (Run) en bas à gauche.

new project

Application par défaut, lancée en version Desktop

Choisissez ensuite un kit Qt pour Android, puis lancez l’application en cliquant sur Run. Dans un premier temps, le simulateur se lance (cela peut prendre quelques dizaines de secondes).

simulator

Fenêtre d’accueil du simulateur Android

À la fin du déploiement, l’application se lance.

run simulator

Application par défaut, lancée sur le simulateur Android

Pour déployer sur un téléphone (préalablement passé en mode Debug USB, voir au début), il suffit simplement de le brancher, Qt Creator lancera alors l’application dessus.

photo

Application par défaut, lancée sur un Galaxy S1

Conclusion

Rien de très compliqué finalement. Le déploiement est relativement simple une fois que les outils sont configurés. Reste plus qu’à tester les performances. 😉

Pour ceux qui sont intéressés par Qt Quick, je rappelle le livre auquel je participe : Créer des applications avec Qt 5 – Les essentiels. J’ai en particulier participé à la rédaction de Qt Quick. C’est encore une pré-version du livre final, mais il y a déjà pas mal de choses sur Qt Quick. Et n’hésitez pas à me dire s’il y a des points que vous souhaiteriez voir abordés dans ce livre.

Si vous êtes intéressé par Qt Quick sur mobile, j’ai fait une présentation le 5 juin à Paris : Introduction à Qt (YouTube).

Merci à prgasp77 et Winjerome pour leur relecture orthographique. Merci à  rotoOm pour ses remarques sur la première version de ce tutoriel.

Mises à jour

  • 23 mai 2013 : première version du tutoriel avec Qt 5.1 beta sur Ubuntu 13.04.
  • 13 juillet 2013 : mise à jour pour Qt 5.1 (version finale) et Windows 7.
  • 15 juillet 2013 : ajout précisions sur les variables d’environnement pour Java et Ant
  • 19 juillet 2013 : complément d’article Qt Quick Controls sur Android
  • 02 janvier 2015 : si un périphérique connecté est trouvé, mais que la version est « unknown », voir Eclipse: Android Device Chooser – Unknown Android 2.3.4 Device
  • Paquets Android a installer : dans Tools,  « Android SDK Platform-tools » et « Android SDK Build-tools » et « SDK Platform »  au moins pour l’API version 13 (Android 3.2)
Advertisements

30 commentaires sur « Développez en natif pour Android avec Qt 5.1 »

  1. Un grand merci à vous pour ce poste, ça m’a beaucoup aider a installé et configurer l’environnement de travail.

    Just une petite question il n’y a pas une bibliothèque des composants d’Android ?
    (Comme pour Symbian on faisait dans QML import com.nokia.symbian)

    Merci.

  2. Une autre question, est ce qu’on a besoin de Ministro installé sur le téléphone pour le déploiment comme avec necessitas ? (je suppose que ce port est basé sur cette dernière)

  3. Pour Ministro, pas nécessairement. En fait, Qt Creator propose plusieurs méthodes de déploiement (dans Projet > Exécuter > Configuration du déploiement). J’utilise « Déployer les biblio locales », mais on peut aussi utiliser Ministro
    Pour les Controls, tu crées un appli comment ?

    1. Je suis également interessé.

      Ce code ;

      import QtQuick 2.1
      import QtQuick.Controls 1.0

      Rectangle {
      width: 360
      height: 360
      Button {
      text: "Push"
      anchors.centerIn: parent
      onClicked: Qt.quit()
      }
      }

      Fonctionne très bien sur Desktop, mais rien sur Android. La console me sort l’erreur :

      « W/Qt (30445): assets:/qml/Testab/main.qml:3 (): assets:/qml/Testab/main.qml:3:1: plugin cannot be loaded for module « QtQuick.Controls.Private »: Cannot load library /data/data/org.qtproject.example.Testab/qml/QtQuick/Controls/Private/libqtquickcontrolsprivateplugin.so: (Cannot load library: soinfo_link_image(linker.cpp:1649): could not load library « libQt5Widgets.so » needed by « libqtquickcontrolsprivateplugin.so »; caused by load_library(linker.cpp:747): library « libQt5Widgets.so » not found)  »

      Testé sur Windows et Mac

  4. Bonjour,
    Merci pour votre réponse ce que je veux dire c’est quand on ajoute un composant (Bouton, liste,…) sur par exemple Symbian ou Meego le bouton a automatiquement le style de la plateforme cible (puisque c’est composant son tiré de la bibliothèque de la plateforme com.nokia.symbian) ; pour l’Android puisque ces composants ce sont des composants on dirait globale est ce que leur style s’adapte à la plateforme cible (ici Android)
    Une dernier question (désolé j’en fais trop) qu’on est-il des fonctionnalités propre au téléphone (accéder à la Map, camera, …) on a moyen d’y accéder avec Qt/QML ?
    Merci.

  5. Pour simplifier les explications, j’ai écris un article sur les Qt Quick Controls sur Android : https://guillaumebelz.wordpress.com/2013/07/19/qt-quick-controls-sur-android/. Il y a juste une petite manipulation à faire pour que cela fonctionne.
    J’ai ajouté des captures pour montrer à quoi ressemblent les widgets sur Android (faites pas attention au problème de taille de la police :))
    Pour les fonctionnalités mobiles, oui (en général). Il y a les Qt Quick Sensors dans Qt 5.1 pour l’accès aux capteurs (le support Android n’est pas le plus complet, BlackBerry supporte beaucoup plus de capteurs) et le projet Qt Mobility (accès au calendrier, sms, répertoire, etc). J’en avais parlé dans ma vidéo de présentation de Qt (https://guillaumebelz.wordpress.com/2013/07/04/introduction-a-qt-youtube/). Je ferais peut être un article s’il y a des problèmes de déploiement des Qt Quick Sensors sur Android, leur utilisation est décrite dans mon livre (http://www.d-booker.fr/110-qt-5-les-essentiels.html), je n’entrerais probablement pas dans les détails sur le blog.
    N’hésitez pas si vous avez des questions.

  6. Bonjour et merci pour vos articles (j’ai d’ailleur acheter votre livre sur Qt en version Bêta !). J’ai suivi tout votre article afin de déployer une appli qt5 sur android mais j’ai toujours la même erreur avec Qt sur win7 et ubuntu 13.04 :
    16:55:06: Veuillez patienter, recherche d’un périphérique approprié pour la cible : android-15.
    Erreur lors de la compilation/déploiement du projet testAndroid (kit : Android for arm (GCC 4.4.3, Qt 5.1.0))
    Lors de l’exécution de l’étape « Déployer sur périphérique Android »
    Pour info android démarre bien sur le simulateur et test appli de base sur eclipse ok aussi (sur win7 64 bits) .
    Sauriez-vous d’ou peut venir le problème ?

    1. Bonjour
      Merci pour le livre. N’hésitez pas à nous faire des retours.
      Pouvez-vous relancer les commandes une par une et copier coller les messages de sortie (Nettoyer tout, Recompiler le projet, Déployer le projet) dans Qt Creator (passer peut être sur le forum QtFr, ça sera plus simple pour passer les messages).
      Il peut y avoir un problème uniquement lors du lancement de l’application sur le simulateur, alors que l’application est correctement compilé et déployé.

  7. Bravo pour cette excellent article ! C’est exactement ce que je cherchais !

    Quelques petites précisions sur l’article, pour ceux qui découvrent (j’ai recopié ce que vous avez écrit, puis ajouté un détail à ajouter je pense) :

    « Lancez le binaire Qt pour Android » : quel fichier ? ? -> « en rendant exécutable le fichier qt-linux-opensource-X.X.X-android-x86-offline.run »

    « allez dans le menu Outils puis Options » -> « dans QtCreator (Tools/QtCreator/bin/qtcreator.sh) »

    « puis configurez les répertoires du SDK et du NDK » -> « le fichier du SDK est appelé « ADT » (pour « Android Developer Tools »).

    Au moment de la création de projet, j’ai eu le message d’erreur : »no valid kits found ». Pourtant « Automatically create kits for android » était bien coché comme vous l’avez justement écrit…
    Solution -> « Choisir un projet compatible avec Android (par exemple Application Graphique Qt ou Application Qt Quick 2 (élément de base)) » -> « mais il ne faut PAS choisir un projet de type « Mobile Qt Application » comme on pourrait le penser » ?

    En tout cas, merci, merci !

  8. Au moment de deployer , j’avais une erreur « /usr/bin/ant clean debug failed » :
    « BUILD FAILED
    xml:727: Unable to find a javac compiler;
    com.sun.tools.javac.Main is not on the classpath.
    Perhaps JAVA_HOME does not point to the JDK.
    It is currently set to /usr/lib64/jvm/java-1.7.0-openjdk-1.7.0/jre »

    Solution : dans QtCreator, Options, Android, mon chemin de « OpenJDK Location » etait faux :
    avant : /usr
    apres : /usr/lib64/jvm/java-1.7.0-openjdk-1.7.0/

    On avance !

  9. Dernière difficulté : dans Qt Creator je ne semble pas avoir de « device reel » :
    – Le programme sur l’emulateur marche bien
    – Et le téléphone est accessible en MTP (mode debug, toussa)
    – d’ailleur « adb devices » me renvoi bien 2 devices
    – Dans Qt Creator, Options, Devices je n’ai que le device Android émulé

    1ere pensée : là, dans « Options devices », cliquer sur « add » : il me demande une IP et un mot de passe ? ? Kesako ?

    solution de contournement :
    adb -s install fichier.apk

    Avec cette dernière ligne de commande ça marche donc très bien ! Merci Guillaume !

    1. WordPress m’a mangé la ligne, parce que j’avais mis des crochets… grumf.
      La ligne correcte est : adb -s device_donnee_par_adb_devices install fichier.apk

  10. Bonjour

    Je suis passé en revue la question des contrôles sur les différents sites et j’ai un doute. Bien que nous ayons une solution «piège» pour afficher les contrôles de QuickControls y avoir une version qui met en œuvre des contrôles natifs comme Eclipse fait? ou Xamarin Studio? Cela dit, est-il possible d’obtenir une certaine bibliothèque de contrôles?

    Merci beaucoup.

  11. Bonjour,
    Tout d’abord merci pour cet excellent article ! J’ai cependant un petit problème lors du déploiement une erreur survient, ça m’affiche cela : « [install_target] Error 1 (ignored) »
    Quelqu’un serai t’il d’ou cela peut bien venir ? Merci ! 🙂

  12. Bonsoir, si j’ai bien compris, en suivant ce tutoriel, je pourrais créée des applications complètes juste avec des connaissances en c++ ? ( donc sans Java )

    1. Lire ce tutoriel ne sera pas suffisant pour connaître entièrement Qt Android, mais effectivement, avec Qt Android, vous pouvez créer des applications sans utiliser le Java (je parle un peu du Java dans ce tutoriel, mais ce n’est pas obligatoire, c’est simplement pour tester le Android SDK). Par contre, il faut vérifier avant vos besoins, Qt ne prend pas encore en charge certains modules (voir le tableau à la fin de l’article suivant : Qt on Android Episode 1). Et je vous conseille fortement d’utiliser le QML pour l’interface graphique.
      Bon courage

  13. Bonsoir, Tout d’abord merci de m’avoir répondu aussi vite :), ensuite, quand je veux lancer mon application via l’émulateur, il m’affiche ce message d’erreur :
    « L’ABI est incompatible, le périphérique supporte les ABI : Default/armeabi-v7a ». Je ne peut que le tester sur le Desktop. J’ai aussi essayez en branchez mon Samsung, mais il n’affiche rien du tout, il ne se lance pas, merci et bonne soirée.

  14. Difficile de dire sans plus d’information. Peut être un problème d’installation d’ABI ou de sélection dans les projets. Je te conseille de faire pleins de copie d’écran (config du Android SDK, de Qt Creator, etc) et de poster sur un forum (SdZ ou QtFr), ça sera plus facile pour te répondre

    1. (Je n’ai pas créé de forum, j’ai juste demandé si c’était possible de le faire, les admins l’ont créé).

      Il y a déjà un forum pour Qt sur Mobile : http://forum.qtfr.org/categories/qt-mobile. Je ne suis pas sûr que ça soit utile de créer un forum spécifiquement pour Android (Freebox a des contraintes d’utilisation qui fait ce que n’est pas du dev mobile, d’où la création d’un forum dédié).

      Mais rien ne t’interdit de faire la demande sur le forum et d’expliquer tes raisons.

      (HS : je suis également entrain de mettre à jour ce tuto pour Qt Android)

  15. Merci beaucoup pour cet espace de partage que vous avez conçu. Mais je voudrais que vous me nuanciez certaines choses : QML est-il lié au developpement Andraoid sur Qt? Quelle difference puis-je faire entre Qt Quick et le QML? et enfin puisque le QML prend progressivement de la place dans les applications de Qt, pourriez vous nous laisser quelques liens pour nous les débuts en QML et fans de Qt? Infiniment encore merci pour vos reponses

    1. Il ne faut pas hésiter à aller vous balader sur QtFr.com, en particulier sur les forums « Mobile » et « QML / Qt Quick ». Ces questions sont récurrentes.

      Pour faire un résumé : QML et Android sont indépendants. On peut utiliser l’un sans l’autre (QML sur Desktop ou sur iOS, Android avec widgets). Mais le « QML » est l’évolution naturelle et moderne de la création d’interface, c’est donc plus puissant que les widgets et est donc préféré sur Android.

      Le QML est un langage de description. Il est associé avec le JavaScript pour la partie script. Qt Quick est le module de création d’interface utilisant le QML et JS.

      Pour les liens, il n’y a pas grand chose en français. Je vous conseille mon livre si vous avez les moyens, sinon en anglais : la doc de Qt, le livre (gratuit en ligne) QML Cadaque ou les différents forums.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s